Cynisme, mensonges et publicité

Les publicitaires nous prennent vraiment pour des valises, parfois. Je n’avais pas vu passer cette histoire, somme toute banale: c’est mon amie Élise Desaulniers, qui alimente un blog fort intéressant sur l’éthique de l’alimentation, Penser avant d’ouvrir la bouche, qui me l’a fait découvrir ce matin. Coca-Cola a récemment été condamnée pour publicité frauduleuse au sujet de son « Eau vitaminée » (Vitaminwater) qui n’apporte strictement rien de bon à la santé (et semble-t-il, selon ce billet du Huffington Post, serait même nocive).

Non seulement la publicité est mensonge, mais, pire, Coca-Cola a prétendu dans sa défense que les consommateurs n’étaient pas assez dupes pour croire que cette eau pouvait être un breuvage santé; ainsi, écrit le juge:

At oral arguments, defendants (Coca-Cola) suggested that no consumer could reasonably be misled into thinking vitamin water was a healthy beverage. » Noting that the soft drink giant wasn’t claiming the lawsuit was wrong on factual grounds, the judge wrote that, « Accordingly, I must accept the factual allegations in the complaint as true.

Ajoutez à cela cette magnifique pub qu’a déniché un blogueur, Yoni Freedhoff, médecin à Ottawa, et vous en êtes quittes pour une belle indigestion d’indignation.

Laisser un commentaire