La vengeance n’est pas douce

Dans la nuit de dimanche à lundi, le président américain a annoncé l’exécution du terroriste le plus recherché sur la planète, Oussama ben Laden. Dès cette annonce, on a vu des scènes de lisse aux États-Unis, notamment sur Time Square. Toutes les « unes » des journaux du monde ont bien entendu fait état de cet événement important. Les journaux populistes, comme le New York Post, ci-dessous, n’ont pas fait dans la dentelle. Certains sites, comme Mashable, ont mis en ligne des collections d’images de ces unes. Je vous invite à y jeter un œil, cela donne froid dans le dos…

Ces dizaines de personnes sur Time Square ou ces unes respirent la vengeance la plus abjecte. Bien évidemment cela ne peut qu’exacerber les extrémismes anti-américains de tout poil. Mais surtout il s’agit d’un énième exemple du manichéisme simpliste qui s’instaure dans l’arène politique, et pas seulement aux États-Unis. Un manichéisme qui ne peut pas servir l’évolution de l’humanité dans le contexte de la mondialisation économique, culturelle et sociale que nous connaissons. Souhaitons plus de retenue dans certains coins du globe où les tensions sociales et politiques sont grandes à l’heure actuelle.

Laisser un commentaire