Ces bureaucrates d’Américains coûtent cher

Au moment où le gouvernement central américain se fait gifler par Standard & Poor’s, en plein cœur d’une lutte stérile entre Républicains et Démocrates pour régler le problème de la dette publique, une étude étonnante a été publiée la semaine dernière.

C’est un lieu commun galvaudé jusqu’à plus soif que de considérer que la bureaucratie au Canada soit lourde, que l’État soit trop présent et inefficace et que tout cela rende notre pays moins productif que ne l’est les États-Unis. Le système de santé est, à cet égard, souvent pointé du doigt. Lourdeur administrative, centralisation couteuse, inefficacité semblent être leur apanage.

Or, cette étude réalisée par des chercheurs de l’université Cornell et de l’université de Toronto montre que la gestion administrative des dossiers des médecins américains prend plus de 8 fois plus de temps que celle des médecins ontariens. La gestion des dossiers des patients, les nombreuses démarches que les médecins américains doivent entreprendre auprès de multiples compagnies d’assurances font en sorte que le personnel de soutien y consacre 20,6 heures par médecin par semaine, contre 2,5 heures par médecin par semaine en Ontario.

Ce qui représenterait, selon les chercheurs, des coûts de 82 975$ par année par médecin aux États-Unis contre 22 205$ en Ontario. Une dépense bureaucratique superflue de 27,6 milliards de dollars par année aux États-Unis.

Notons que le coût horaire, si l’on en juge par ces chiffres, est beaucoup plus élevé en Ontario qu’aux États-Unis. Il y aurait donc matière à analyser l’efficacité de ces tâches administratives au Canada.

Laisser un commentaire