Recensement de Jean Talon, 1666

Données gratuites chez Statistique Canada

Recensement de Jean Talon, 1666
Recensement de Jean Talon, 1666

Depuis le 1er février, Statistique Canada offre gratuitement la totalité de ses données en ligne (excluant les requêtes spéciales, évidemment). Comme le souligne la dépêche de la Presse canadienne, l’agence fédérale se privera ainsi de revenus de deux millions de dollars, ce qui n’est pas rien compte tenu des contraintes auxquelles elle fait face depuis l’arrivée des Conservateurs au pouvoir.

Cette politique (qui s’inscrit dans la continuité d’un plus grand accès à l’information de la part de l’agence fédérale) concerne notamment la gigantesque base de données CANSIM, qui regroupe à peu près la totalité des statistiques colligées sur un grand nombre de sujets sociaux, économiques et culturels au pays en plus des données des recensements qui étaient depuis quelques années largement accessibles.

Cette nouvelle, qui peut sembler anodine, est en fait majeure, pour plusieurs raisons:

  • L’accès à l’information brute est, on le sait, dans ce monde dominé par le web devenu une « commodité. » Statistique Canada ne pouvait plus l’ignorer et ce virage lui permettra de concentrer ses énergies, du moins je le souhaite, à produire davantage de documents analytiques payants.
  • Pour nombre de petites organisations aux budgets restreints, cela leur permettra d’avoir enfin accès à une somme fabuleuse d’informations sur leurs clientèles et, ainsi, de mieux planifier leurs actions. Pour des organismes communautaires autant que pour des petites entreprises ou coopératives, ces données sont primordiales dans l’élaboration de leurs activités.
  • Finalement, cet accès bénéficiera également aux chercheurs et journalistes indépendants pour lesquels ces données sont une matière première essentielle.

Cette gratuité ne facilitera pas d’elle-même l’analyse ou l’interprétation des données, et facilitera pas plus l’extraction d’information de bases de données aussi gigantesques. Depuis longtemps, Statistique Canada a comme principal défaut de ne pas faciliter la tâche à ceux qui désirent exploiter ses données. C’est bien là son moindre défaut, car, je le répète à qui veut l’entendre, elle demeure l’une des meilleures agences statistique au monde, rien de moins.

Et si vous avez du mal à vous y retrouver, n’hésitez pas à recourir à mes services.

Oui, oui ceci est une plogue 😉

Une réflexion au sujet de « Données gratuites chez Statistique Canada »

Laisser un commentaire