Les bénéfices économiques de la légalisation du cannabis | Chronique à «Les éclaireurs» (Radio-Canada | audio)

L’émission d’hier soir du magazine Les éclaireurs était dédiée à la légalisation du cannabis au Canada, qui devrait être effective en juillet 2018. Je consacrais ma chronique aux bénéfices qu’elle pourrait générer pour l’économie et les finances publiques. On peut l’écouter ici.

Étant donné l’actualité, j’ai ouvert l’émission en donnant quelques informations sur les programmes de soutien financier aux sinistrés des inondations actuelles au Québec et en Ontario, qu’on peut entendre ici.

 

Un milliard de plus dans les poches de l’État grâce au pot

Publié le

L'économiste Ianik Marcil
L’économiste Ianik Marcil   Photo : Radio-Canada / Julien Lamoureux

Le cannabis pourrait générer, grâce à la taxation, environ 675 millions $ de recettes annuelles, selon un rapport du Directeur parlementaire du budget canadien. Ces profits, ajoutés aux dépenses juridiques qui seraient supprimées, sont deux arguments forts en faveur de la légalisation de cette substance, selon l’économiste Ianik Marcil.

Selon le Sénat canadien, le combat contre le pot coûte, à lui seul, 300 à 500 millions $ par année en gestion juridique, ce qui sert en grande partie à combattre « le petit revendeur, le petit consommateur », clame le chroniqueur. « C’est de l’argent jeté par les fenêtres! »

On a un cas d’école fabuleux : la fin de la prohibition de l’alcool […]. [Le cannabis] a toutes les raisons du monde de fonctionner sur le même principe.

– Ianik Marcil

 

Créer un secteur d’activité économique
Peu importe le modèle précis qui sera utilisé par le gouvernement Trudeau pour la légalisation, cette dernière aura des bénéfices pour l’économie du pays. « Il y a des gens qui vont travailler [dans ce domaine] […] et l’économie légale va en bénéficier », précise Ianik Marcil. Selon lui, puisqu’aucune étude sérieuse ne montre que la consommation augmente avec la fin de la prohibition pour usage récréatif, il est illogique que la société en entier ne puisse pas bénéficier de cette activité économique.

Laisser un commentaire