La privatisation de l’art

Les textes du numéro le plus récent de la revue Droits et liberté de la Ligue des droits et liberté a été rendu accessible publiquement hier. Le dossier porte sur les droits culturels et le droit à la culture.

On peut consulter l’ensemble du numéro ici.

 

La privatisation de la culture

Le soutien public aux arts constitue l’un des problèmes de politiques publiques le plus intéressant. Il présente une tension entre la liberté artistique et la tentation pour le pouvoir d’instrumentaliser les arts à son profit. Jusqu’au milieu du 20e siècle, l’appui financier aux arts et à la culture était l’apanage des détenteurs de pouvoir politique, religieux ou économique. L’édification de l’État-providence à partir de la Deuxième Guerre mondiale a permis le développement de politiques culturelles rationnelles, détachées, du moins en principe, de toutes velléités propagandistes. S’il y eût des princes de l’État, de l’Église ou de l’industrie, dont le mécénat ne participait d’aucune manière à la promotion de leur puissance, ils furent tout de même l’exception. De la banale glorification à l’utilisation pragmatique du travail artistique à des fins de propagande, son instrumentalisation a constitué la norme. On serait porté à croire que l’État technocratique n’utilise pas son pouvoir à la promotion d’une idéologie. La réalité n’est toutefois pas si tranchée.

Continuer la lecture de La privatisation de l’art

Problèmes de courriel

Depuis plusieurs semaines, mon serveur connaît des difficultés importantes, ayant été la cible d’attaques malveillantes. J’ai dû faire installer des protections supplémentaires la semaine dernière, qui ont eu comme conséquence fâcheuse de mettre à mal mon serveur courriel. Par conséquent, je ne reçois plus de courriels depuis samedi (le 23); si vous m’avez écrit, il est possible que vous ne receviez même pas de message d’erreur. La situation devrait revenir à la normale demain mardi le 26. D’ici là, vous pouvez me joindre à mon adresse de dépannage gmail.

Désolé des inconvénients que cela a pu vous apporter.

Mise-à-jour, 26 sept. 8h: mon courriel est à nouveau fonctionnel, mais je n’ai pas, à cette heure, reçu les courriels qui auraient été envoyés depuis samedi dernier. N’hésitez pas à m’écrire à nouveau!

Le français dans l’espace public à Montréal va bien

Ce matin dans Le Devoir, Monelle Guertin, doctorante en linguistique, publiait un texte fort instructif sur les statistiques démolinguistiques qui constituent des indicateurs adéquats pour évaluer la bonne ou la mauvaise santé du français, et montre que bien plus que la langue maternelle ou celle parlée à la maison « l’indicateur le plus pertinent pour [s]a vitalité […] se trouve à être la langue d’usage public ». En effet, faire du français la langue qu’on utilise pour « communiquer avec les autres membres de la société » est ce qui a motivé l’adoption de la loi 101 et toutes les mesures politiques en la matière depuis des décennies ont visé à faire du français la langue d’usage commune, comme on dit, tant à l’école, au travail que dans la vie publique et politique.

Je vous invite à lire son éclairant texte. Ce qui m’a toutefois frappé, c’est le commentaire d’un lecteur, qu’on retrouve sur le site du Devoir. Celui-ci affirme, en gros, que l’auteure ne tient pas compte de la situation à Montréal (elle s’intéresse à l’ensemble du Québec en effet), et que les données du recensement de Statistique Canada qu’elle cite « ne sont pas significatives« , puisque c’est à Montréal que « le sort du français se joue ». Il conclut en écrivant: « Si je me fie à ma propre observation plutôt qu’aux ‘chiffres’, l’anglicisation de Montréal est officieusement beaucoup plus importante que ce que croient les experts d’Ottawa. »

Continuer la lecture de Le français dans l’espace public à Montréal va bien

Les racines du syndrome Sears Canada | Édito à «La Matinale» (CIBL | vidéo)

Sears Canada est en faillite technique et ses hauts dirigeants empocheront des millions de dollars en prime. Scandale? Peut-être, mais pas là où on le voit. Mon éditorial hebdomadaire à La Matinale de CIBL de ce matin.

 

 

 

 

C’est quoi le concept? Épisode 5: la création monétaire | Chronique à «Les éclaireurs» (Radio-Canada | audio)

Mathieu Beauséjour, « Second Empire (Faith) », 2007

Dans le cadre de ma a série « C’est quoi le concept? » au magazine Les Éclaireurs de la radio de Radio-Canada, ce cinquième épisode diffusé hier soir est consacré à la création monétaire. On peut l’écouter sur l’audio-fil de Radio-Canada, ici.

La création de monnaie est probablement l’un des phénomènes économiques qui mystifie le plus. Comment cette monnaie, donc cette richesse, peut-elle naître à partir de rien? On est vite pris de vertige devant cette institution omniprésente dans nos vies quotidiennes qui ne repose pourtant sur rien d’autre que la confiance (fiduciaire) et qui est presque totalement « virtuelle » (scripturale).

Continuer la lecture de C’est quoi le concept? Épisode 5: la création monétaire | Chronique à «Les éclaireurs» (Radio-Canada | audio)

Les pollueurs sauveront-ils la planète? | Édito à «La Matinale» (CIBL | vidéo)

Une étude publiée ces derniers jours montre que 70% de l’émission des gaz à effet de serre (GES) ne sont causés que par une centaine de (très, très) grandes entreprises. Sauveront-elles la planète? Mon éditorial de la semaine à La Matinale de CIBL.

En complément, bon résumé d’une intéressante étude montrant que les grandes entreprises sont davantage enclines à lutter contre les changements climatiques qu’à faire la promotion des droits du travail: « Big business prioritises climate change over labour rights. »

 

C’est quoi le concept? Épisode 3: le chômage | Chronique à «Les éclaireurs» (Radio-Canada | audio)

Dans le cadre de ma a série « C’est quoi le concept? » au magazine Les Éclaireurs de la radio de Radio-Canada, ce troisième épisode diffusé hier soir est consacré au chômage.

Phénomène souvent confondu avec les programmes d’assurance-emploi, le chômage dépasse des considérations strictement économiques. Cela dit, il est bon d’en maîtriser les concepts, puisque ceux-ci sont largement utilisés dans les médias tous les jours. L’illustration suivante schématise les principales notions.

Ma chronique s’écoute sur l’audio-fil de Radio-Canada, ici.

 

C’est quoi le concept? Épisode 2: les taux d’intérêt | Chronique à «Les éclaireurs» (Radio-Canada | audio)

Dans le cadre de ma a série « C’est quoi le concept? » au magazine Les Éclaireurs de la radio de Radio-Canada, ce deuxième épisode diffusé hier soir est consacré aux taux d’intérêts. Rien de mystérieux a priori, bien sûr, mais derrière ce phénomène somme toute banal peuvent se cacher des réalités complexes et, surtout, des impacts très important pour notre vie individuelle et collective.

On sait, par exemple, que les taux sont aujourd’hui à un niveau plancher historique. En fait, ils sont à leur plus bas jamais observés au Canada depuis les années 1950, alors qu’ils ont atteint des sommets au début des années 1980, alors que les taux hypothécaires moyens à 5 ans ont atteint 21,46% (voir graphique ci-dessous)! Or, la Banque du Canada est sur le point d’annoncer une hausse de son taux directeur, qui pourrait faire très mal aux ménages canadiens déjà très endettés.

Ma chronique s’écoute ici, sur l’audio-fil de Radio-Canada.