Le point sur l’endettement des ménages | Entrevue (Radio-Canada Vancouver)

Ce matin, je m’entretenais avec Marie Villeneuve, animatrice de « Phare ouest », l’émission du matin à Radio-Canada Vancouver, sur l’endettement des ménages canadiens, et plus particulièrement en Colombie-Britannique. En effet, c’est dans cette province où l’on retrouve la plus grande proportion de ménage sur-endettés (c’est-à-dire dont la dette est de plus de 350% du revenu annuel), selon les données de la Banque du Canada.

Rien de neuf sous le soleil: les ratios d’endettement personnel croissent depuis une trentaine d’années au pays. Cela est d’autant plus préoccupant que le Canada connaît l’un des taux d’endettement privé les plus élevés au monde. En entrevue, j’ai commis malgré moi une erreur en affirmant que le taux d’endettement des ménages par rapport à l’économie était le plus élevé au monde. Je me basais sur un texte du Forum économique mondial, lui-même appuyé sur une étude de l’OCDE, qui omettait, bizarrement, certains pays comme la Suisse ou les Pays-Bas. Quoi qu’il en soit, les données de la Banque règlements internationaux montrent que le Canada se situe tout de même en tête de palmarès (premier graphique, ci-dessous). Pire: depuis le quatrième trimestre de 2016, pour la première fois, la dette totale des ménages dépasse 100% du PIB; autrement dit, elle est aussi importante que la valeur totale des biens et des services produits en une année au Canada (deuxième graphique).

On peut écouter l’échange ici.

 

Nos grand-mères au travail | Édito à «La Matinale» (CIBL | vidéo)

À quelques jours de Noël, je consacrais mon éditorial de La Matinale ce matin à nos grands-mères, ou, plus précisément, aux femmes de plus de 65 ans actives sur le marché du travail.

Ci-dessous on peut voir sur le graphique l’évolution du taux de participation des femmes de 65 ans et plus au marché du travail, au Québec, depuis 1976.

Source: Statistique Canada, Enquête sur la population active

Le plan de lutte à la pauvreté du Québec | Édito à «La Matinale» (CIBL | vidéo)

Je réagissais aujourd’hui à présentation hier du Plan de lutte à la pauvreté du gouvernement du Québec. De la poudre aux yeux en vue des élections. Très décevant.

La politique nataliste de la CAQ en région | Entrevue (Radio-Canada Bas-Saint-Laurent)

Hier, je revenais sur la politique nataliste proposée par la CAQ de François Legault, interviewé par Jérôme Lévesque-Boucher à l’antenne de Radio-Canada dans le Bas-Saint-Laurent. Pour les régions dévitalisées, serait-ce la solution? On peut écouter l’entrevue ici.

Plus de personnes âgées sur le marché du travail | Entrevue (Radio-Canada Bas-Saint-Laurent)

J’ai profité de la publication de nouvelles données du recensement hier pour examiner d’un peu plus près la situation du marché du travail dans le Bas-Saint-Laurent, à la demande du journaliste Jérôme Lévesque-Boucher:

——-

Publié le mercredi 29 novembre 2017 à 20 h 58

La proportion de personnes âgées de 65 ans et plus sur le marché du travail a plus que doublé au cours des dix dernières années au Bas-Saint-Laurent. C’est ce que révèlent les dernières données du recensement de 2016 rendues publiques par Statistique Canada pour les trois régions urbaines de Matane, de Rimouski et de Rivière-du-Loup.

Continuer la lecture de Plus de personnes âgées sur le marché du travail | Entrevue (Radio-Canada Bas-Saint-Laurent)

L’impact économique de l’immigration | Édito à «La Matinale» (CIBL | vidéo)

Mon éditorial de la semaine à La Matinale de CIBL portait sur les impacts économiques de l’immigration. Dans le contexte où l’arrivée de nombreux demandeurs d’asile ravive les débats sur les méfaits supposés de l’immigration, il me semble nécessaire de poser les bases de la discussion sur les faits. J’ajoute après la vidéo, ci-dessous, quelques éléments complémentaires.

1.- Comme je l’ai mentionné, l’immigration ne crée pas plus de chômage que l’arrivée massive des femmes sur le marché du travail depuis la fin des années 1960 n’en a causé. Le graphique suivant, qui met en relation le taux de chômage au Québec et l’immigration nette par rapport à la population de la province montre bien qu’il n’y a pas de corrélation entre les deux phénomènes. Bien plus: malgré une hausse relative de l’immigration depuis vingt ans (et la continuation de l’arrivée des femmes sur le marché du travail, d’ailleurs), le taux de chômage n’a pas cessé de baisser. Évidemment, ce simple graphique ne raconte pas toute l’histoire et ne montre en rien un lien de causalité entre les deux phnomènes, mais il met néanmoins en échec cet argument faux. (Source des données: ISQ.)

Continuer la lecture de L’impact économique de l’immigration | Édito à «La Matinale» (CIBL | vidéo)

L’accueil des demandeurs d’asile: mise au point | Édito à «La Matinale» (CIBL | vidéo)

Face à l’arrivée d’un nombre important de demandeurs d’asile dans la région de Montréal, en grande majorité d’origine haïtienne et en provenance des États-Unis, il se dit à peu près tout et n’importe quoi par les temps qui courent. Quelques faits méritent d’être soulignés, ce que j’ai proposé dans mon éditorial hebdomadaire à La Matinale de CIBL, ce matin.

*Ma langue a fourchu, c’est bien évidemment 150 demandeurs d’asile par jour dont il est question, pas par semaine.

La spirale d’appauvrissement | Chronique à «L’Itinéraire»

L’une des choses que l’on constate rapidement lorsqu’on étudie les relations économiques et sociales, c’est leur grande fragilité. Notre bien-être matériel – et, ce faisant – notre bien-être tout court – ne tient qu’à bien peu et est susceptible de s’écrouler rapidement, dans une spirale d’appauvrissement. C’est l’objet de mon éditorial dans L’Itinéraire du 1er août.

Avant-goût:

Stéphanie a deux grands ados à la maison. Leur père a disparu dans la brume depuis belle lurette. Elle enseignait aux élèves du primaire dans une école de Côte-des-Neiges où les enfants ont des dizaines de langues maternelles différentes. Plusieurs d’entre eux sont issus de l’immigration récente et doivent relever de multiples défis pour leur intégration, pour reprendre le jargon ministériel. Dans la réalité, ce sont des personnes comme Stéphanie qui doivent composer à chaque minute avec des problèmes bien concrets. Mais il y a deux ans, les nerfs de Stéphanie ont lâché ; elle a fait un burn-out. Comme elle n’avait pas de poste régulier, donc aucune sécurité professionnelle, elle a plongé dans une spirale d’appauvrissement. Elle survit actuellement de l’aide sociale.

La suite dans votre magazine en vente dès maintenant!

C’est quoi le concept? Épisode 3: le chômage | Chronique à «Les éclaireurs» (Radio-Canada | audio)

Dans le cadre de ma a série « C’est quoi le concept? » au magazine Les Éclaireurs de la radio de Radio-Canada, ce troisième épisode diffusé hier soir est consacré au chômage.

Phénomène souvent confondu avec les programmes d’assurance-emploi, le chômage dépasse des considérations strictement économiques. Cela dit, il est bon d’en maîtriser les concepts, puisque ceux-ci sont largement utilisés dans les médias tous les jours. L’illustration suivante schématise les principales notions.

Ma chronique s’écoute sur l’audio-fil de Radio-Canada, ici.

 

Voir ailleurs si on y est | Chronique à «L’Itinéraire»

La planète est de plus en plus petite, c’est un lieu commun. Mais on mesure mal comment le tourisme a changé la face du monde et notre rapport au monde. C’est l’objet de ma chronique dans le dernier numéro de L’Itinéraire, en vente dès aujourd’hui partout à Montréal!

 

Je suis toujours étonné de voir passer sur Facebook les photos de voyage de mes semblables. Aucune destination ne semble étrangère à mes contacts, qui arpentent la Thaïlande, la Suisse, le Japon, l’Argentine, l’Égypte, l’Afrique du Sud, ou l’Islande. Et ces gens ne sont pas richissimes, il s’agit du « monde ordinaire », de couples, de familles de la classe moyenne. Cela est rendu tellement habituel, qu’on ne s’étonne plus de l’« exotisme » de ces destinations. Il n’y a pas si longtemps, visiter Bankok, Moscou, Le Cap ou Buenos Aires était réservé à une élite fortunée. Plus généralement, le tourisme de masse planétaire aura probablement été l’un des épisodes de démocratisation économique les plus marquants de l’histoire.