L’accueil des demandeurs d’asile: mise au point | Édito à «La Matinale» (CIBL | vidéo)

Face à l’arrivée d’un nombre important de demandeurs d’asile dans la région de Montréal, en grande majorité d’origine haïtienne et en provenance des États-Unis, il se dit à peu près tout et n’importe quoi par les temps qui courent. Quelques faits méritent d’être soulignés, ce que j’ai proposé dans mon éditorial hebdomadaire à La Matinale de CIBL, ce matin.

*Ma langue a fourchu, c’est bien évidemment 150 demandeurs d’asile par jour dont il est question, pas par semaine.

C’est quoi le concept? Épisode 7: Le boycott | Chronique à «Les éclaireurs» (Radio-Canada | audio)

Septième volet de ma série estivale de chroniques « C’est quoi le concept? » au magazine Les Éclaireurs de la radio de Radio-Canada, hier soir: les campagnes de boycott.

Du site de l’émission, où on peut écouter ma chronique:

Le boycottage comme geste politique est-il encore efficace en 2017? Oui, répond l’économiste indépendant Ianik Marcil, à condition que cette pratique, qui vise à punir une entreprise ou un groupe d’entreprises, réunisse les bons ingrédients. Le boycottage doit avant tout viser un objectif politique au sens large, rassembler une partie importante de la population et dénoncer clairement une situation perçue comme politiquement, socialement ou moralement condamnable, explique-t-il.

Le boycottage fonctionne lorsqu'il est bien mené et quand il répond à certains principes, explique Ianik Marcil.

L’histoire regorge de campagnes de boycottage réussies, souligne Ianik Marcil, à commencer par celle qui a visé les produits anglais dans les colonies britanniques d’Amérique du Nord pendant la révolution américaine.

Continuer la lecture de C’est quoi le concept? Épisode 7: Le boycott | Chronique à «Les éclaireurs» (Radio-Canada | audio)

C’est quoi le concept? Épisode 6: Les études d’impact | Chronique à «Les éclaireurs» (Radio-Canada | audio)

L’été, c’est la saison des festivals et des événements sportifs. C’est aussi la saison du festival des études d’impacts économiques, qui cherchent à « vendre » ces événements auprès du public, en démontrant que les fonds publics qui y sont investis sont économiquement bénéfiques pour l’ensemble de la société.

Ces prétendues retombées économiques, chiffrées à coup de dizaines de millions de dollars sont vertement critiquées par les économistes, peu importe l’École de pensée à laquelle ils appartiennent ou leur appartenance idéologique.

C’était l’objet du sixième épisode de ma série estivale de chroniques « C’est quoi le concept? » au magazine Les Éclaireurs de la radio de Radio-Canada, hier soir. On peut l’écouter ici.

Le Jour du dépassement | Édito à «La Matinale» (CIBL | vidéo)

Ce 2 août 2017 marque le Jour du dépassement de la Terre, c’est-à-dire le moment où les humains commencent à vivre a crédit des ressources de la planète. C’est l’ONG californien Global Footprint Network qui en fait le calcul et c’était l’objet de mon éditorial ce matin à La Matinale de CIBL.

 

En complément, une infographie intéressante publiée par le quotidien Le Monde:

 

 

 

La spirale d’appauvrissement | Chronique à «L’Itinéraire»

L’une des choses que l’on constate rapidement lorsqu’on étudie les relations économiques et sociales, c’est leur grande fragilité. Notre bien-être matériel – et, ce faisant – notre bien-être tout court – ne tient qu’à bien peu et est susceptible de s’écrouler rapidement, dans une spirale d’appauvrissement. C’est l’objet de mon éditorial dans L’Itinéraire du 1er août.

Avant-goût:

Stéphanie a deux grands ados à la maison. Leur père a disparu dans la brume depuis belle lurette. Elle enseignait aux élèves du primaire dans une école de Côte-des-Neiges où les enfants ont des dizaines de langues maternelles différentes. Plusieurs d’entre eux sont issus de l’immigration récente et doivent relever de multiples défis pour leur intégration, pour reprendre le jargon ministériel. Dans la réalité, ce sont des personnes comme Stéphanie qui doivent composer à chaque minute avec des problèmes bien concrets. Mais il y a deux ans, les nerfs de Stéphanie ont lâché ; elle a fait un burn-out. Comme elle n’avait pas de poste régulier, donc aucune sécurité professionnelle, elle a plongé dans une spirale d’appauvrissement. Elle survit actuellement de l’aide sociale.

La suite dans votre magazine en vente dès maintenant!

Les racines du syndrome Sears Canada | Édito à «La Matinale» (CIBL | vidéo)

Sears Canada est en faillite technique et ses hauts dirigeants empocheront des millions de dollars en prime. Scandale? Peut-être, mais pas là où on le voit. Mon éditorial hebdomadaire à La Matinale de CIBL de ce matin.

 

 

 

 

C’est quoi le concept? Épisode 5: la création monétaire | Chronique à «Les éclaireurs» (Radio-Canada | audio)

Mathieu Beauséjour, « Second Empire (Faith) », 2007

Dans le cadre de ma a série « C’est quoi le concept? » au magazine Les Éclaireurs de la radio de Radio-Canada, ce cinquième épisode diffusé hier soir est consacré à la création monétaire. On peut l’écouter sur l’audio-fil de Radio-Canada, ici.

La création de monnaie est probablement l’un des phénomènes économiques qui mystifie le plus. Comment cette monnaie, donc cette richesse, peut-elle naître à partir de rien? On est vite pris de vertige devant cette institution omniprésente dans nos vies quotidiennes qui ne repose pourtant sur rien d’autre que la confiance (fiduciaire) et qui est presque totalement « virtuelle » (scripturale).

Continuer la lecture de C’est quoi le concept? Épisode 5: la création monétaire | Chronique à «Les éclaireurs» (Radio-Canada | audio)

Une hausse marquée de la valeur du dollar canadien | Entrevue à «Y a pas deux matins pareils» (Radio-Canada Toronto | audio)

Lundi, le dollar canadien a atteint 80¢ US, une première depuis plus de deux ans. J’en discutais ce matin avec l’équipe de « Y a pas deux matins pareils » sur les ondes de Radio-Canada à Toronto. On peut écouter l’entrevue ici.

 

https://images.radio-canada.ca/w_635,h_357/v1/ici-premiere/16x9/argent-portefeuille-2.jpg

 

Le dollar canadien a franchi le cap symbolique des 80 cents américains hier pour la première fois depuis juillet 2015.

La valeur du dollar canadien a progressé d’environ 10% depuis le mois de mai par rapport au billet vert. Selon l’économiste indépendant, Ianik Marcil, la hausse du taux d’intérêt de la Banque du Canada est l’un des facteurs contribuant à ce changement.

Une nouvelle qui devrait réjouir bien de Canadiens qui vont traverser la frontière pour les vacances

Le brumeux conseil | Édito à «La Matinale» (CIBL | vidéo)

Le week-end dernier, Le Devoir nous apprenait que le comité consultatif mis en place par le gouvernement Couillard sur la recherche et l’innovation, doté d’un budget de 1,7M$, n’avait, après plusieurs mois de travaux, « laissé aucune trace ». Pas de rapport, pas de procès-verbal, rien.

C’était l’objet de mon éditorial de ce matin à La Matinale de CIBL.

C’est quoi le concept? Épisode 4: la croissance | Chronique à «Les éclaireurs» (Radio-Canada | audio)

Dans le cadre de ma a série « C’est quoi le concept? » au magazine Les Éclaireurs de la radio de Radio-Canada, ce quatrième épisode diffusé hier soir est consacré au chômage. On peut l’écouter sur l’audio-fil de Radio-Canada, ici.

Comme je le mentionnais, la véritable mesure de la croissance économique est la croissance per capita. Or, on n’en fait à peu près jamais mention dans les médias et les politicien-nes en parlent encore moins. Et pour cause: elle est systématiquement plus faible que la croissance globale. Pourtant, il s’agit là de la véritable mesure de la satané « création de richesse » dont on nous rabat constamment les oreilles.

Le graphe suivant rapporte les taux de croissance, global et per capita, depuis le début des années 1980. On peut constater, notamment, que le taux de croissance depuis la crise de 2008 est très bas, en-deçà de 3% et des poussières et que ces dernières années, il était presque nul per capita.

Bien plus, les moyennes des taux de croissance entre les périodes de récession de ces dernières 40 années sont de plus en plus bas (lignes pointillées). Sommes nous entrés dans une longue ère de stagnation, comme plusieurs économistes le prétendent (dont moi)? L’avenir le dira, bien évidemment, mais ces quatre décennies montrent à tout le moins que l’époque des Trente glorieuses est bel et bien du passé.