Chute des marchés boursiers – un peu de perspective

Hier, sur ma page Facebook, je me suis énervé un brin face à la couverture des analystes et commentateurs financiers qui s’emportent indûment lorsqu’on connaît des mouvements boursiers importants comme ceux qu’on a pu observer cette semaine un peu partout dans le monde.

Mon énervement repose sur deux choses: (a) ces commentateurs empruntent un vocabulaire catastrophiste sans remettre en perspective ces mouvements boursiers ni n’expliquent leur impact réel et (b) cet impact réel, justement, est quasi nul en l’occurrence. Il est vrai que plusieurs indices boursiers ont perdu plus de 10% de leur valeur depuis les sommets atteints en début d’année – d’ailleurs, ces mêmes commentateurs aiment solennellement nous apprendre qu’il s’agit là officiellement d’une « correction », comme s’il s’agissait d’une notion scientifique, alors que c’est un terme totalement arbitraire sans aucun fondement analytique. Cependant, ce qu’on a observé sur les marchés boursiers la semaine dernière n’a rien d’inquiétant, comme je l’ai mentionné dans les médias mardi. Examinons les choses factuellement en analysant l’indice boursier de référence S&P 500, mesurant la valeur des cours des actions des 500 plus grandes entreprises cotées sur les marchés boursiers des États-Unis.

Continuer la lecture de Chute des marchés boursiers – un peu de perspective