« Toutes les femmes sont d’abord ménagères » – lancement ce soir!

Ce soir à Montréal aura lieu le lancement du plus récent ouvrage dont j’ai eu le plaisir et l’honneur d’assurer la direction éditoriale: Toutes les femmes sont d’abord ménagères: Histoire d’un combat féministe pour la reconnaissance du travail ménager. Une analyse historique d’un combat féministe méconnu – ou mal connu – d’une grande rigueur, fouillée et documentée. Il est issu du mémoire de maîtrise de Camille, lequel a reçu le Prix du livre politique de l’Assemblée nationale du Québec (Fondation Jean-Charles-Bonenfant) un peu plus tôt cette année.

Je suis fier de le voir publié dans la collection « Économie politique » que je dirige, car il met la lumière (notamment) sur un aspect de notre vie matérielle qui est trop peu considéré par les économistes.

Le lancement a lieu à la fabuleuse librairie féministe Euguélionne, à 17h30. Plus d’informations sur Facebook, ici.

Le mépris de nos élites | Édito à «La Matinale» (CIBL | vidéo)

Le mépris des plus riches, selon Ianik Marcil. « C’est le problème de nos élites — elles ne sont pas juste déconnectées du « vrai monde », mais elles oublient carrément la réalité de leurs semblables, de leurs voisins ».

Rémunération et productivité (audio | Isabelle Maréchal)

À l’émission de Isabelle Maréchal, on se demandait le 15 octobre 2013 si les travailleurs seraient plus productifs s’ils étaient mieux rémunérés. En compagnie de Nicolas Zorn, chargé de projets à l’Institut du Nouveau Monde et de Florent Francoeur, président de l’Ordre des conseillers en ressources humaines du Québec.

On peut écouter cette deuxième heure de l’émission, ci-dessous:

 

 

Web : choisir la visibilité au lieu des dollars (audio | Radio-Canada)

La visibilité sur le web est-elle une nouvelle forme de rémunération? Où tracer la ligne entre visibilité et diffusion des idées? J’en ai discuté le 28 septembre 2013 avec Matthieu Dugal à l’émission « La Sphère » à la première chaîne de Radio-Canada.

Si l’on vous propose d’offrir gratuitement vos services de graphiste, de conférencier ou de journaliste sur le web en échange de visibilité, serez-vous tenté d’accepter? Alors que certains estiment que tout travail se paie, d’autres pensent que ce type d’échange peut être profitable. Matthieu Dugal en discute avec l’économiste indépendant Ianik Marcil.

On peut écouter ce segment, ci-dessous: